Home ✔ Toute commande passée avant 11h00 est expédiée le jour même ✔ Conseils personnalisés au 031 331 83 83 Calculateur TRM » Login de  |  fr
Menu


Pourquoi votre cheval devrait manger au sol

20.05.2022

Nombreux sont ceux qui connaissent les râteliers placés très en hauteur par rapport à la tête des chevaux, occasionnant problèmes respiratoires et infections oculaires. Dans la plupart des écuries, ce type d'installation fait heureusement partie du passé. Aujourd’hui, dans de nombreux endroits, la distribution du foin est fractionnée, le fourrage étant placé dans des filets ou autres contenants : le temps de grignotage est ainsi augmenté et les pertes réduites. C’est une bien meilleure façon d’offrir au cheval non seulement de la nourriture, mais aussi un moyen de s'occuper.

Mais le meilleur moyen de nourrir un cheval est encore quand il peut prendre sa nourriture au sol comme dans la nature, car cela présente des avantages incontestables.

L’articulation de la mâchoire du cheval est conçue pour permettre à la mâchoire inférieure de glisser légèrement vers l’avant lorsque la tête est abaissée. Cette dernière peut ainsi être librement déplacée sur les côtés, de haut en bas et d’avant en arrière. En d’autres termes, la nourriture est bien mieux mastiquée, ce qui constitue une première étape importante de la digestion. En outre, les dents fonctionnent de manière optimale – ce que confirmera le dentiste équin régulièrement consulté.

Par ailleurs, le squelette et les tissus mous sont moins sollicités, car la nature a prévu que le cheval mange la tête basse.

Un cheval en train de brouter dégage tranquillité et satisfaction, le reflet de son état mental. Quand il s’énerve, il lève la tête, il veut avoir une vue d’ensemble : si sa prise alimentaire est trop surélevée, il est automatiquement moins détendu.

La nourriture près du sol est également plus adaptée à la vision périphérique (indirecte) : à hauteur des yeux, rien ne bloque la vue sur d’éventuels prédateurs. C’est aussi un facteur de détente.

Les voies respiratoires profitent aussi d'une mise à disposition du fourrage au sol : l’auto-nettoyage nasal est favorisé, le cheval inhale moins de poussière.

Il existe aujourd'hui de nombreuses possibilités de faire manger le cheval en position basse : mais les filets et caisses à foin positionnés proches du sol peuvent occasionner des prises de licol ou de fers, tandis que les cloches à foin en plastique et les contenants similaires peuvent se casser avec des chevaux vifs, ce qui peut entraîner de graves blessures. Le meilleur moyen est finalement que le cheval puisse manger librement. Il peut ainsi trier le foin et l’herbe et risque moins de se blesser. Toutefois, il faut veiller à ce que les aliments ne soient pas souillés par un sol inapproprié, et accepter un peu plus de pertes.

E-Mail
[email protected]

Telephone
031 331 83 83

Réseaux sociaux
Facebook
Instagram

 Quelle alimentation ? Prenez conseil !    ×